Philippe Cuq, caviste, sélectionneur de passions

Depuis fin 2013, le caviste Philippe Cuq anime "le Lieu du Vin", avenue Gambetta à Paris. Il ne se contente pas d’y vendre les vins (près de 700 références) qu’il sélectionne avec exigence, conseille avec précision et raconte avec fougue. Il reçoit aussi pour le grand plaisir de ses clients des vignerons qui, comme lui, ne savent pas vivre sans passion.

C’est le cas de ceux qu’il a sélectionnés pour le Salon Rare.
Jean-Luc Matha au Domaine du Vieux Porche élabore une fascinante cuvée de Mansois dans le vignoble de Marcillac, près du village de Bruéjouls.
Philippe Maffre et Sylvie Ledran élaborent une cuvée rare de Prunelard sur le terroir de Gaillac.
Christine et Pierre Goigoux, près de Clermont-Ferrand, sur le vignoble de Châteaugay dans les Côtes d’Auvergne seront présent par leur Damas noir, une cuvée unique de Syrah auvergnate.
Excellent vigneron aussi que Marc Penavayre, magicien de la Négrette, ce beau cépage équilibre et complexe de Fronton.
Christine et Régis Pichon magnifient les cépages locaux, dont le Terret et le Cinsault sur leur domaine de Ribiera près de Pézenas.
Et on termine par un petit saut en Italie, avec l’Aromatta du vigneron-poète Silvo Clementi à la Villa Persani dans le Trentin (à l’ouest de Venise).

Cette sélection donne une idée du travail de Philippe : sans esbroufe, au-dessus des frontières et des modes, fondé sur l’authenticité et la sincérité.

 

A découvrir au Salon Rare : mansois, prunelard, damas noir, négrette, terret, aromatta

 

Christophe Angénieux et ses vins : Un cépage rare peut en cacher un autre

Le projet de Christophe Angénieux est à long terme et, sans aucun doute, audacieux. C’est la réalisation d’un rêve.

En 2011, il crée son domaine à Saint Maurice sur Dagoire, sur des parcelles autrefois couvertes de vignes aujourd’hui presque entièrement disparues, entre Saint-Etienne et Lyon, à cheval sur la Loire et le Rhône. Avec l’Association pour la Restauration et le Développement des Vignes sur les Coteaux du Gier, et deux autres vignerons, il se bat pour relancer ce vignoble et ses cépages autochtones.

Alors que ceux-ci n'étaient plus autorisés à la plantation, Christophe et ses compagnons d’aventure ont pu, grâce à l'association, mettre en place des parcelles expérimentales de Chouchillon blanc et Mornen noir... après plusieurs mois de recherche de plants dans les plus vieilles parcelles du secteur !

Leur objectif est clair : faire réinscrire ces cépages sur le catalogues des cépages autorisés… et c’est aujourd’hui chose à moitié faite !
Le Mornen noir est réinscrit et le Chouchillon, est près de l’être. Les cuvées sont pour le moment encore expérimentales... Mais les cuvées commercialisables ne sont pas loin... elles sont espérées pour 2018-2019 !

Puis parfois, au-delà de la volonté, vient le hasard... Christophe Angénieux a déniché, sur son domaine de 1,7 ha, une petite parcelle de vieilles vignes de Chambourcin, un cépage hybride (entre 2 espèces) originaire du Rhône. Curieux, il a décidé de le remettre en production et de voir quel vin cela pouvait donner !

 

A découvrir au Salon Rare : Chouchillon, Morner noir et Chambourcin

  • Cuvée expérimentale blanc- Chouchillon
  • Cuvée expérimentale rouge - Morner noir
  • Chambourcin

Seront également disponibles

  • Incipit rouge - Gamay
  • Incipit Blanc - Chardonnay

Chez les Gascons de Plaimont, vin et cépages rares tiennent leurs promesses d’avenir

La Cave de Plaimont, considérée comme un fleuron de la coopération, unit des vignerons passionnés et engagés dans la valorisation d’un territoire exceptionnel et d’un savoir-faire unique.

Dans les années 70, la cave coopérative de Plaimont, dans le Gers, a commencé à prospecter et répertorier les souches, les pieds de vigne bizarres, curieux, inconnus. Une volonté de maintenir la biodiversité qui sera bienvenue au moment où le passage en AOVDQS (Appellation d'Origine Vins Délimités de Qualité Supérieure) en 1981 entraînera l’arrachage de nombreux cépages anciens…

Les vignerons de Saint-Mont ont ainsi maintenu de vieilles parcelles, et pu créer en 2002 un conservatoire de cépages oubliés.

Grâce à cette démarche, une vigne plantée avant le phylloxéra a été découverte à Sarragachies : certains pieds remontent à 1830. 600 pieds de vignes plantés à la mode de l’époque représentent vingt cépages mélangés dont sept parfaitement inconnus. Un véritable patrimoine ampélographique ! Les vignerons ont obtenu son inscription aux Monuments Historiques (IMH).

Utilité scientifique, reconquête de goûts perdus… Cette passion pour le passé ampélographique (science des cépages) est une vraie passion pour l’avenir. Quoi de plus moderne que le vieux Manseng noir dans sa cuvée Mooseng ?

 

A découvrir au Salon Rare : Arrufiac, Pinenc, Manseng (noir, mais aussi gros, petit)

  • Mooseng, IGP Côtes de Gascogne, rouge, Merlot, Manseng Noir
  • Saint Albert, AOP Pacherinc du Vic-Bilh, blanc doux, Petit Manseng, gros Manseng, Petit Courbu
  • Les vignes retrouvées, AOP Saint Mont, blanc sec, Gros Manseng, Petit Courbu, Arrufiac
  • L’empreinte de Saint Mont, AOP Saint Mont, rouge, Tannat, Pinenc, Cabernet Sauvigon
  • Château Arricau-Bordes, AOC Madiran, Tannat, Pinenc, Cabernet Sauvignon

Henri Duporge: Chili con Carmé à Bordeaux!

Henri Duporge est un vigneron rare ...  qui, en Gironde, fait un peu figure d’extraterrestre.

Après un parcours tout sauf linéaire, BTS viti-oeno en poche, des études de droit éco, des premières expériences professionnelles dans l’aménagement du territoire puis la gestion, un tour dans des wineries de Seatle, Henri Duporge revient finalement sur les terres de ses ancêtres.

En 2000, il prend la suite de son père à la tête de l’exploitation familiale, 18 ha situés dans le nord Libournais qui lui viennent de son arrière grand tante (Mimi Ronqueille, ça ne s’invente pas!)

Sa philosophie : laisser faire la nature, réaliser des vins «vrais», honnêtes, sans poudre aux yeux. Il conserve la biodiversité dans ses vignes, menées en agriculture biologique. Loin des canons américains et bordelais traditionnels, on dit de ses vins qu’ils sont comme lui, d’une grande franchise !

C’est dans cette esprit qu’Henri Duporge a décidé en 2003 de planter 1,5 ha de vignes de Carménère (issues d’une sélection massale pour les spécialistes). Ce cépage aujourd’hui très implanté au Chili, sa terre d’adoption, est en fait originaire de la région bordelaise où il a aujourd’hui quasiment disparu des suites du phylloxéra.

 

A découvrir au Salon Rare : Carménère (et Malbec à Bordeaux!)

  • Pure Caménère - AOP Bordeaux Supérieur - rouge - Carménère
  • Pure Malbec - AOP Bordeaux Supérieur - rouge - Malbec

Seront également disponibles

  • Pure N - AOP Bordeaux Supérieur - rouge
  • Pure Cabernet Sauvignon - AOP Bordeaux Supérieur - rouge - Cabernet Sauvignon
  • Pure Merlot- AOP Bordeaux Supérieur - rouge - Merlot


Les vins du Domaine Allemand: Petit mont deviendra grand

Le Domaine Allemand, c’est bien sûr une histoire de famille où l’on se transmet la passion de la vigne et du vin de génération en génération, mais plus que cela c’est la passion de leur région, les Hautes Alpes, et d’un cépage au nom étrange, spécifique de cette région et qui ne saurait tarder à être enfin connu de tous, le Mollard («petit mont»; «petite montagne»).

On peut le dire, la famille Allemand est une famille de pionniers. Marc et Mireille Allemand, rejoints par leur fille Lætitia, exploitent onze hectares de vignes le long des berges de la Durance, sur la zone viticole française la plus élevée de France, des coteaux dont l’altitude varie de 650 à 750 m, en contrebas du village de Théus.

Le père de Marc fut le premier à vinifier et embouteiller son vin quand tous les autres allaient encore à la coopérative. Marc et Mireille, lorsqu’ils reprennent le domaine, se battent pour obtenir l’IGP Hautes Alpes (il s’agissait à l’époque du vin de pays), puis pour faire inscrire le Mollard dans le catalogue des cépages autorisés (avec l’aide de l'Institut Français de la Vigne).

Aujourd’hui, Lætitia se bat pour vous le faire connaître !  Journaliste convaincue (Paris Première d’abord puis France 5, France Télévisions, Paris Première et I Télé notamment), elle se prépare, sans pour autant s’éloigner de ce métier, à reprendre le flambeau familial. Amoureuse de sa région, militante de la biodiversité et de la protection de l’environnement, elle va, par monts et par vaux, partager sa passion des vins et de ce cépage atypique! Elle a choisi d’être présente au Salon Rare (nous, on est bien content) et vous fera découvrir ses cuvées qu’il ne faut manquer pour rien au monde !

A découvrir au Salon Rare : le Mollard

Théüsien « Vieilles Vignes » - IGP Hautes Alpes - Mollard - rouge
M&M – Secret partagé - IGP Hautes Alpes - Mollard, Merlot - rouge
Goût des vacances - IGP Hautes Alpes - Mollard, Cabernet franc - rosé 

FAMILLE-ALLEMAND2-compressor.jpg

Marie-Dominique Bradford, une perle du vin au Salon Rare !

C’est une figure reconnue du vin, pétillante et généreuse, qui animera la masterclass “Pro” du Salon rare.

Marie-Dominique Bradford parcourt les vignobles depuis 15 ans à la recherche de pépites pour son activité d'agent d'importateurs aux USA.

En 2010, elle crée troisfoisvin.com, le premier site d'abonnement de vin en France afin de partager ses découvertes.

Ses abonnés reçoivent tous les mois des vins qui sortent des sentiers battus, pour les accompagner dans leur curiosité de déguster "autrement".

Insatiable de partage, elle a également ouvert sa cave, véritable point de ralliement ouvert à tous, lieu d'échange et de découverte avec d'autres amateurs de bons vins !

Marie-Dominique revendique un goût prononcé pour les vins d'artisans-vignerons et déniche ceux qui méritent de faire partie des grands.

Dans ce masterclass, c'est exactement ces chemins détournés qu'elle vous fera prendre pour vous faire découvrir des cuvées issues à 100% de cépages rares.

Autoroute fermée, direction les petites routes !


MASTERCLASS « Pro »

Dimanche 20 mars à 15 h.

La dégustation portera sur 8 vins en 100% cépages rares. Elle est gratuite, mais réservée aux professionnels du vin et de la restauration... aux 30 premiers qui s’inscriront par mail à lesalonrare@gmail.com (justificatifs demandés)

DSC_8025.JPG

Thierry Navarre, une histoire de vin et de partage

Il faut voir cette belle humeur, et cet enthousiasme dont il ne manque jamais de faire preuve. C'est que ce vigneron est un passionné... de vin, de viticulture, de partage et de bonne chère !

Thierry Navarre représente la 3e génération de vignerons de ce domaine de 12 ha, situé sur l’AOC Saint-Chinian : les vignes sont plantées sur des grandes terrasses de schistes bruns au milieu de ce cadre paradisiaque qu’est Roquebrun ...

Suivant les traces laissées par son père Louis, Thierry fait partie de ces vignerons qui se battent pour la diversité et la sauvegarde des cépages locaux. Il contribue ainsi à la renaissance de l’œillade, du terret, du grenache gris, ou de ce qui est peut être son chouchou (c'est un soupçon, on vous laisse lui poser la question) ... le ribeyrenc, l’un des plus vieux cépages du Languedoc.


Thierry est un homme qui respecte la terre et la vigne et qui sait extraire le meilleur de leur alliance pour réaliser ses vins. Et ces vins, de la « noblesse des vins de bistrot » de sa cuvée Laouzil au «raffinement aromatique» de son Ribeyrenc, ils lui ressemblent. «Enthousiasmants, authentiques, uniques»... pour paraphraser la RVF.

 

A découvrir au Salon Rare : Rybeyrenc, Oeillade, Grenache gris
Rybeyrenc, Vin de France, Ribeyrenc
Oeillade, Vin de France, Oeillade
Lignères, Vin de France, Ribeyrenc blanc, Clairette, Grenache gris

Et aussi
Laouzil, AOP Saint Chinian, Carignan, Cinsult, Syrah, Grenache
Cuvée Olivier, AOP Saint Chinian, Carignan, Grenache, Syrah
La Cinque, Vin de France, Cabernet,  Merlot, Syrah

introportrait.jpg

Des cépages rares pour Noël !

Noël approche à grands pas et vous souhaitez trouver LE cadeau original, beau, surprenant, envoûtant, dans l’air du temps... bref vous cherchez la perle... rare ! Vous êtes au bon endroit !

L’engouement pour les vins de cépages rares touche à nos modes de vie, à notre souci de biodiversité, à notre envie de goûts différents, à notre besoin de comprendre aussi la géo-histoire de la vigne.

Alors, LA bonne idée cadeau cette année, c’est bien d’allier cépages rares de « Vitis vinifera » au traditionnel épicéa « Picea abies » de Noël ! Voici notre sélection ! Attention, il y en a pour tous les goûts... tant qu’ils sont rares !

Vous pensez à un livre?

Pour les anglophones, le magnifique « Wine Grapes », de Jancis Robinson, José Vouillamoz et Julia Harding constitue une véritable bible avec 1242 pages pleines d’histoires et de bonnes adresses. C’est bon dans la forme comme dans le fond. Pour en savoir plus, c’est ici.

En français, nous avons eu la chance cette année de voir publiée par l’ampélographe Pierre Galet une réédition largement refondue de son « Dictionnaire encyclopédique des cépages et leurs synonymes ». Un livre superbe, un ouvrage pour passionnés... passionnant! Plus d’info ici.

Plus concis sans doute mais tout aussi intéressant, on peut aussi trouver en librairie un classique tel le « Dictionnaire des noms de cépages de France » (CNRS Editions), sorti aussi en poche.

Pour ceux qui sont plus dans l’expérientiel... regardez du côté des jolies et originales bouteilles : une cuvée Mailhol des Henry à Saint-Georges d’Orques ; du Fié gris des Frissant ; De ci de là  (Grenaches blancs et gris, Carignans blancs et Macabeu) des Modat ; un Terret du Mas Saint-Laurent ; Le Caminaïre (Œillade et cinsault) du Château Capitelle des Salles ; La part des anges du Clos Centeilles, (picquepoul noir, carignan, Ryveirenc) ; Un pur Carménère de Henri Duporge (Château Touzet), un Chardonnay franc-de-pied de Louis et Catherine Poitout ; une Mondeuse de Louis Magnin ; un gamaret de Frédéric Péricard, un Mollard du Domaine Allemand… et bien d’autres cuvées étonnantes comme ce Moonseng à base de mansenc noir de la Coopérative Plaimont dans le Gers ou La cuvée bouchales merlot du Château de la Vieille Chapelle, Le Presbitaire, (Lledoner pelut et cinsault) du Mas d’Alezon, la cuvée de chambourcin de Christophe Angénieux ou La Lignères de Thierry Navarre (ribeyrenc blanc, grenache gris et clairette)... pour n'en citer que quelque uns!

Pour ceux qui ne croient que ce qu’ils voient ou qui ne jurent que par les belles rencontres, LA bonne idée de cadeau, c’est une visite.

Prenez rendez-vous avec un groupe d’amis pour découvrir le Conservatoire de Vassal… Rendez vous à l’assemblée générale du Centre d’Ampélographie Alpine Pierre Galet à Montmélian (le 8 février)… Venez aux Rencontres des Cépages Modestes de novembre 2016 …

Et bien sûr et surtout, ne manquez pas le Salon Rare de Paris les 19 et 20 mars, une belle occasion de rencontrer les vignerons, de découvrir ou redécouvrir leurs belles cuvées rares et originales, tout en participant à une action caritative (l'ensemble des bénéfices sera reversé à l'Alliance Maladie Rares). Billets préventes disponible très bientôt. A lire

Et pour un moment hors du temps, offrez une Masterclass avec Pierre Guigui ou Bruno Quenioux.

Par André Deyrieux, winetourisminfrance.com